Infos dernières

Importation automobile: Délivrance des agréments provisoires dés demain

Les concessionnaires dont les dossiers ont été approuvés et qui répondent au cahier de charge du ministère de l’industrie recevront leur agrément dés demain dimanche 17 janvier 2021. Ils pourront ainsi débuter leur activité d’importation automobile et aussi entamer les procédures d’obtention de leur agréments définitifs.

La Commission technique interministérielle mise sur pied aux fins d’examen des demandes des opérateurs économiques désirant exercer l’activité de concessionnaires de véhicules neufs, a procédé à l’étude de dix dossiers présentés par les opérateurs, dont neuf relatifs à l’importation des véhicules touristiques et un seul dossier relatif à l’importation de motocycles, indique un communiqué du ministère de l’industrie.

Les opérateurs dont les dossiers remplissent les conditions fixées dans le cahier des charges, obtiendront leurs agréments provisoires, dès dimanche prochain, ce qui leur permettra d’entamer les procédures d’obtention des agréments définitifs et débuter l’importation, conformément au décret exécutif n 20-227 fixant les conditions et les modalités de l’exercice de l’activité de concessionnaires de véhicules neufs, explique le communiqué.

Pour sa part, la Commission technique chargée de l’étude et du suivi des dossiers relatifs à l’exercice de l’activité de construction de véhicules, a tranché le cas d’un seul dossier portant sur la construction de véhicules touristiques et utilitaires, sur un total de 18 dossiers déposés au niveau du ministère.

L’opération d’étude des dossiers des opérateurs économiques pour les deux activités de concessionnaires de véhicules neufs et de construction de véhicules se poursuivra jusqu’à l’étude de tous les dossiers déposés, les deux commission ayant augmenté leur rythme de travail en tenant des réunions urgentes tout au long de la semaine.

Soulignant ,par ailleurs, que « les listes relayées comme étant les listes des opérateurs économiques ayant obtenu les agréments sont dénuées de fondement », le ministère rappelle que la diffusion de ces fausses informations exposent leurs auteurs aux peines prévues par la loi.

(Source: APS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.