Infos dernières

Industrie automobile: 4 constructeurs autorisés à assembler des voitures en Algérie

Plusieurs médias ont annoncé le plafonnement du montant des importations des kits CKD-SKD destinés au usines d’assemblage automobile, mais le gouvernement n’a jusqu’à aujourd’hui pas communiqué sur cette affaire. Cependant les services des douanes algériennes ont déjà appliqué, depuis le 30 mai dernier, une instruction du du ministère de l’industrie qui fixe les quotas d’importations alloués à chaque constructeur.

Ces constructeurs sont au nombre de quatre et il s’agit de Sovac Production (Volkswagen, Seat, Skoda, Audi), Renault Algérie Production (Renault et Dacia), Tahkout Manufacturing Company (Hyundai VP) et Gloviz (Kia).

Pour l’année 2019 ces usines d’assemblage automobile ont bénéficier de montants fixe destinés à leurs importations de kits d’assemblage automobiles. La part du lion revient à Renault Algérie Production avec 660 millions de dollars, Sovac Production se voit alloué pour ses importations la somme de 600 millions de dollars, vient ensuite le constructeur Gloviz avec 380 millions de dollars et TMC qui obtient la permission d’importer à hauteur de 360 millions de dollars pour cette année.

Selon la direction des douanes 50% des montants alloués à chaque usine devra servir à importer des intrants pour des véhicules de moins de 2.000 cm³.

Par ailleurs, le ministère de l’industrie a limité le type de véhicules pouvant être assemblés en Algérie. Ainsi Renault Algérie à Oran, n’a la permission d’importer que des kits nécessaires à l’assemblage de 3 modèles: Renault Symbol, Renault Clio et Dacia Sandero.

Sovac Production à Relizane ne pourra assemblé que les modèles: VW Golf et Caddy, Skoda Octavia et Seat Ibiza.

Gloviz à Batna, de son coté, assemblera dorénavant que les modèles suivants: Picanto, Rio et Cerato.

TMC à Tiaret a la permission de monter les modèles suivants en 2019: i10, i20, Accent RB, Sonata, Creta, Santa Fe et Tucson.

Avec cette mesure, il est certain que la pénurie de voitures va battre des records, la spéculation revenir en force avec comme corollaire une augmentation substantielle du prix des voitures. Nous y reviendrons dans un prochain papier au sein de notre rubrique, “Retour de manivelle“.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*