Infos dernières

La SNTF veut relier Alger à Touggourt par train

Faire la liaison entre Alger et Touggourt dans la wilaya de Ouargla par train semble être sur la bonne voie du coté de la SNTF. En effet, l’entreprise du rail en Algérie y pense sérieusement selon des responsables locaux.

Une étude concernant notamment les aspects techniques et économiques a été retenue pour garantir le bon fonctionnement de l’ensemble des installations et évaluer la rentabilité commerciale de cette desserte qui sera assurée par un train de longues distances offrant des compartiments couchettes de 1ère et 2ème classes, a expliqué M. Hadj Saïd, chef de gare à Touggourt.

Dans son trajet, l’autorail transitera par plusieurs gares, telles que Biskra, Ain-Touta (Batna) et Bordj Bou Arreridj en aller-retour, a-t-il ajouté.

La gare de Touggourt dispose actuellement d’une ligne express vers Constantine, desservie par un train Coradia d’une capacité totale de 254 sièges, dont 60 en première classe, et assurant trois voyages par semaine (aller et retour) entre Touggourt et Constantine via Biskra, Batna, El-Gourzi et El-Khroub, indique-t-on.

Concernant l’extension du réseau ferroviaire dans la wilaya d’Ouargla, les travaux du projet de la nouvelle ligne reliant Touggourt à Hassi-Messaoud, dont le coup d’envoi officiel avait été donné en janvier 2013, enregistrent un avancement “appréciable”, selon la direction locale des transports (DT).

D’une longueur de 150 km (96 km voie unique et 54 km double voie), cette ligne ferroviaire en cours de réalisation entre Touggourt et Hassi-Messaoud, via la ville Nouvelle de Hassi-Messaoud y compris sa Zone d’activité logistique (ZAL), est appelée à insuffler une nouvelle dynamique au développement socio-économique de la région Sud-est du pays, a-t-on fait savoir.

Cette ligne ferroviaire, qui englobera sur son tracé (150 km) trois (3) gares pour voyageurs et une (1) autre de marchandises, en plus d’un (1) atelier de maintenance et une vingtaine d’ouvrages d’art, fait partie de la future boucle ferroviaire Sud-est projetée dans le cadre du Schéma directeur national des infrastructures (SDSF).

Composée de quatre lignes principales desservant les wilayas de Laghouat, Ghardaïa, Ouargla et El-Oued, la boucle Sud-est (560 km), avec une vitesse de 220 km/h pour les trains de voyageurs et de 100 km/h pour ceux de transport de marchandise, a pour objectif d’assurer l’extension, le maillage et l’interconnexion des lignes existantes, en plus du désenclavement de la région, a-t-on signalé à la direction des Transports.

(Source: APS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*