Infos dernières

Le marché automobile fortement impacté par l’épidémie du Coronavirus

Moody’s, qui n’envisageait encore qu’une baisse de 2,5 % du marché mondial en février, estime qu’un rebond est « probable » en 2021, mais qu’il dépendra de la rapidité avec laquelle la pandémie atteindra son pic.  

L’Europe occidentale devrait être la plus touchée avec une baisse du marché automobile de 21 %, prévoit Moody’s qui anticipe une contraction du PIB de 2,2 % dans la zone euro cette année.

« L’impact de l’épidémie sur les consommateurs européens dépendra de l’ampleur des efforts des gouvernements pour soutenir les entreprises et empêcher des licenciements massifs », a commenté l’agence de notation.  

« Un autre facteur expliquant la baisse est une comparaison difficile d’une année sur l’autre alors que les constructeurs automobiles ont bradé leurs anciens modèles fin 2019 » avant l’entrée en vigueur de nouvelles normes dans l’Union européenne le 1er janvier, a-t-elle ajouté.

« Nous tablons sur un rebond des ventes en 2021, en partie grâce à un report des ventes » qui n’auront pas été réalisées cette année. « Mais la force de la reprise dépendra en grande partie de la rapidité avec laquelle l’épidémie de coronavirus atteindra son pic dans les principaux marchés et de la rapidité avec laquelle la confiance des consommateurs reviendra », a écrit Moody’s.

L’agence de notation prévoit pour cette année une baisse des ventes de voitures d’« au moins 15 % » aux États-Unis, de 10 % en Chine et de 8 % au Japon.

(Source: Afp)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*