Infos dernières

Le salon de New Delhi en Inde ne fait plus recette

Le Delhi Auto Expo, qui attirait jadis les entreprises et le grand public, n’est plus un événement auquel toutes les marques doivent participer. Parmi les grands noms qui prévoient de manquer l’événement de février 2020, tous les deux ans, figurent Honda Cars, Hero MotoCorp, Ashok Leyland et BMW. L’enthousiasme modéré correspond à la baisse des ventes d’automobiles. Pour le public, il y a peu de surprises à avoir, avec de nombreux nouveaux modèles déjà lancés ou affichés en détail sur internet.

Cependant, de nouveaux participants tels que Kia et MG Motor sont présents. Viennent ensuite Volkswagen, Skoda et Great Wall Motors, le plus grand fabricant chinois de SUV et de camionnettes. Ils occuperont environ 325 m² chacun, ce qui correspond à la superficie que Maruti Suzuki, le plus grand constructeur automobile de l’Inde, utilisera pour ses présentoirs. Hyundai Motor India sera également présent. Dememe que Ford et Fiat Chrysler seront également présents.
Nissan hésiterait tandis que dans le segment des voitures de luxe, Mercedes-Benz et Lexus sont les seuls participants de la prochaine édition.

À cette période de l’année, la quasi-totalité des espaces est généralement réservée, mais pas cette fois. Un marché atone, la migration vers des normes d’émissions plus restrictives, le manque de lancements de produits intéressants et les prix élevés élevés sont parmi les principaux facteurs qui empêchent les marques de prendre part au salon. Le directeur de BMW India, Rudratej Singh, a déclaré que la société avait déjà lancé ses produits et qu’il n’y avait pas d’offre majeure à présenter.

Les cinq principaux constructeurs de deux-roues ne seront probablement pas présents. Par contre Suzuki et Piaggio y seront. Hero, Bajaj Auto, TVS Motor, Royal Enfield et Yamaha ne participent pas, selon certaines sources sources, ajoutant que Honda Motorcycle pourrait les rejoindre.

Yamaha, Nissan, Honda Moto et le groupe FCA (Fiat Chrysler Automobiles) n’ont pas fait savoir si il participent ou pas au salon.

Les grandes marques de camions restent également loin de l’événement. Seuls Tata Motors et Mahindra ont des pavillons, Eicher et Bharat Benz ont décidé de ne pas y assister.

Plus de 90% des places sont réservées d’ici octobre pour l’expo, mais cette année, la Société des constructeurs indiens d’automobiles (SIAM) tente toujours de convaincre les entreprises de confirmer leur présence.

Le porte-parole de Hero MotoCorp a déclaré que la participation nécessiterait des mois de préparation et d’allocation de ressources, en termes d’argent et de main-d’œuvre, ce qui est un défi difficile à tenir.

La dernière édition de l’événement, qui a duré une semaine, a enregistré une légère hausse du nombre de visiteurs qui a atteint les 605 000. Plus de 500 produits ont été présentés par 119 exposants, avec 22 lancements, 81 nouveaux produits révélés et 18 concepts. Pas moins de 11 startups se sont présentées. Audi, Ford, FCA, JLR, Nissan, Volkswagen, Bajaj Auto, Royal Enfield et Harley-Davidson ont raté l’Auto Expo 2018. Les véhicules “verts” ont dominé le salon lors de l’édition précédente, avec 25 véhicules électriques exposés.

Deson coté, MG Motor, quant à lui, est optimiste à propos du Delhi Auto Expo. «C’est une excellente plate-forme d’engagement pour la société, qui souhaite interagir avec toutes les parties prenantes, y compris les clients potentiels, et obtenir un retour d’information», a déclaré Gaurav Gupta, responsable du marketing.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*