Infos dernières

Les bénéfices du premier trimestre du Groupe Volkswagen devraient chuter de 81%.

Le groupe Volkswagen a retiré ses perspectives pour 2020 en raison de l’incertitude liée à l’épidémie de coronavirus qui a fait chuter le bénéfice d’exploitation de 81 % au premier trimestre.

La pandémie a entraîné l’arrêt de la production et de la vente de véhicules dans les usines des principaux marchés, dont la Chine et l’Allemagne.

« Il n’est pas possible actuellement de déterminer quand de nouvelles perspectives peuvent être établies pour l’année entière », a déclaré VW jeudi dans un communiqué. « Les impacts de la pandémie sur la demande des clients, la chaîne d’approvisionnement et la production ne peuvent actuellement pas être prévus avec précision », a déclaré le constructeur automobile.

VW a déclaré qu’il s’attendait à un bénéfice d’exploitation de 900 millions d’euros pour le premier trimestre, sur la base de chiffres préliminaires. Cela représenterait une baisse de 81 % par rapport au chiffre de 4,84 milliards d’euros de l’année dernière. Elle prévoit une marge de retour sur ventes d’environ 1,6 %, contre 8,1 % au premier trimestre 2019.

La société prévoit un chiffre d’affaires de 55 milliards d’euros pour le premier trimestre, contre 60,01 milliards pour la même période de l’année précédente. Le Groupe VW devrait publier ses résultats complets le 29 avril.

Le groupe avait initialement pour objectif de livrer en 2020 dans le monde entier autant de véhicules que l’année précédente, une croissance du chiffre d’affaires pouvant atteindre 4 % et une marge bénéficiaire d’exploitation comprise entre 6,5 % et 7,5 % hors éléments exceptionnels.

Les perspectives pour l’année entière « ne peuvent plus être réalisées », a déclaré VW.

Les impacts négatifs de la juste valeur des dérivés de matières premières et les effets de change ont affecté le résultat du premier trimestre de 1,3 milliard d’euros, a déclaré VW.

Le cash-flow net de la branche automobile est passé à un montant négatif de 2,5 millions d’euros, car VW a dû arrêter la production, d’abord dans les usines en Chine, son plus grand marché, puis dans toute l’Europe.

Ses liquidités dans le secteur automobile s’élevaient à 17,8 milliards d’euros.

Le 17 mars, le directeur financier Frank Witter a averti que les revenus pourraient chuter d’au moins 50 % au cours des trois premiers mois. L’entreprise se prépare à redémarrer la production en Europe, en tirant les leçons de l’expérience précédente en Chine.

La marque haut de gamme Audi du groupe VW a déclaré que les mesures visant à contenir la pandémie de coronavirus avaient conduit les ventes au détail à un quasi arrêt. Audi a déclaré que son chiffre d’affaires au premier trimestre était de 12,5 milliards d’euros, en baisse par rapport aux 13,8 milliards d’euros de la même période de l’année précédente.

Porsche Automobil Holding SE, le holding familial qui détient une participation majoritaire dans le groupe VW, a également retiré ses prévisions pour 2020 en raison de la situation des bénéfices de VW.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.