Infos dernières

Les constructeurs automobiles allemands au creux de la vague

En février, 194 300 nouvelles voitures particulières ont été immatriculées en Allemagne. C’est 19 % de moins qu’au même mois l’année dernière. Au cours des deux premiers mois de cette année, 364 100 nouveaux véhicules ont été immatriculés (-25 %). L’une des raisons de cette situation est notamment la fermeture des concessionnaires automobiles en raison de la pandémie de Corona. La réduction de la TVA, qui a expiré au début de l’année, a également joué un rôle. Elle a provoqué un effet d’entraînement en décembre, ce qui a entraîné une diminution du nombre de nouveaux enregistrements en début d’année.

Les nouvelles immatriculations de véhicules électriques ont augmenté de 143 % en février, pour atteindre 40 160 voitures particulières. Les voitures électriques représentaient ainsi 20,7 % du marché total. Les nouvelles immatriculations de véhicules de tourisme électriques toutes batteries (BEV) ont augmenté de 124 %, tandis que les nouvelles immatriculations de véhicules hybrides rechargeables (PHEV) ont augmenté de 162 %. Depuis le début de l’année, 77 060 voitures électroniques (+136 %) ont été nouvellement enregistrées.

Les entrées de commandes nationales ont chuté de 12 %. En revanche, les commandes en provenance de l’étranger ont nettement augmenté, de 13 %. Cela est notamment dû au faible chiffre de février 2020, lorsque les premiers effets de la pandémie de Corona sont apparus. Dans l’ensemble, les nouvelles commandes du mois dernier ont donc été supérieures de 8 % au chiffre de l’année précédente.

La production continue d’être inhibée par les goulets d’étranglement de l’approvisionnement en semi-conducteurs. En février, 323 600 voitures particulières (-17%) sont sorties des chaînes de montage des usines automobiles allemandes. En janvier et février, un total de 560 700 voitures particulières ont été produites (-23 %). Les exportations ont également diminué le mois dernier : 232 900 voitures particulières (-19 %) ont été livrées à l’étranger, contre 411 900 véhicules (-23 %) depuis le début de l’année.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.