Infos dernières

Les États-Unis enquêtent sur les risques d’incendie de près de 1,9 million de Toyota RAV4

Les autorités américaines de réglementation de la sécurité automobile ont déclaré lundi qu’elles avaient ouvert une enquête sur près de 1,9 million de SUVToyota RAV4 sur les risques d’incendie potentiels.

La National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) a déclaré que l’évaluation préliminaire portant sur les véhicules RAV4 des années 2013 à 2018 intervient après 11 rapports d’incendie.

L’agence a indiqué que certains conducteurs ont été victimes d’un blocage de la voiture avant l’incendie dans la moitié des cas où le véhicule était en mouvement. La batterie a été identifiée comme la zone d’origine dans la majorité des incidents examinés, a déclaré l’agence.

« Toyota est conscient que la NHTSA a ouvert cette enquête et nous coopérons avec l’agence », a déclaré le porte-parole de Toyota, Ed Hellwig.

Il est utile de savoir que, le RAV4 est le véhicule le plus vendu par Toyota aux États-Unis.

La NHTSA a déclaré qu’une mauvaise installation de la batterie ou une réparation antérieure de la collision frontale étaenit des facteurs déclencheur dans les rapports d’incendie. Mais l’agence a déclaré que, malgré ces influences externes sur la méthode de maintien de la batterie, le nombre d’incendies de véhicules signalés avec la batterie comme zone d’origine est plus important que pour d’autres véhicules similaires.

L’agence a déclaré que l’enquête a été « ouverte pour mieux comprendre les facteurs contributifs et la fréquence des incendies de véhicules provenant de zone de la batterie des véhicules concernés ».

Selon un rapport, un RAV4 a pris feu à Lyon, dans le Colorado, après que le propriétaire d’un Toyota RAV4 hybride 2017 ait roulé à 80 km/h lorsque le voyant de contrôle du moteur s’est allumé et qu’une fumée blanche est sortie de sous le capot.

(Source: Reuters)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.