Infos dernières

L’hybride rechargeable pas si écolo que cela

Une récente étude montre de nouvelles preuves choquantes sur les émissions de CO2 des voitures hybrides rechargeables (PHEV). Une analyse des études européennes sur les émissions réelles de CO2 des VEHR conduits sur la route par leurs propriétaires montre que les émissions sont, en moyenne, plus de deux fois et demie supérieures aux valeurs des tests officiels.

L’ONG britannique Transport & Environment qui a conduit cette étude indique que les les véhicules hybrides rechargeables émettent en réalité 117 grammes de CO2 au kilomètre, soit 2,5 fois plus que ce qui est annoncé par les données officielles. Le Fraunhofer Institute for Systems and Innovation Research (ISI) de Karlsruhe et le Council of Clean Transportation (ICCT) ne dit pas le contraire.

Après avoir compilé les données recueillies sur 104 709 véhicules, les deux organismes estiment que le niveau de consommation réel peut atteindre quatre fois les valeurs contenues dans les certificats d’homologation qui déclarent souvent une consommation inférieur à 2 l aux 100 km.

Transport & Environment assure que, lorsqu’un hybride rechargeable roule en mode tout-électrique, il n’est pas rare que le moteur thermique se déclenche de manière intempestive. « Il apparaît (…) presque impossible de rouler en mode tout-électrique même pour de courtes distances », conclut T&E.

Sans compter la tendance qu’ont certains utilisateurs à ne recharger qu’occasionnellement, voire jamais, leur véhicule, transformant les batteries en poids mort. Rien de pire pour doper la consommation. Selon les relevés, il apparaît que, lorsqu’il s’agit d’un véhicule de fonction, un véhicule hybride rechargeable n’effectue que 20 % de ses trajets en mode tout-électrique contre 37 % en moyenne. Conclusion : nombre de conducteurs, en particulier ceux dont les dépenses de carburant sont prises en charge, font de ces voitures un usage totalement contre-productif. Un PHEV permet certes de réduire (au prix fort) les émissions de CO2 si celui ou celle qui tient le volant joue le jeu de la recharge et adopte une conduite sans agressivité, surtout en mode tout-électrique.

Remise en cause total de l’hybride rechargeable et que certains experts se demandent si leur commercialisation ne sera pas plus courte que prévu. Selon Automotive News, les consultants de LMC prévoient que la croissance des ventes d’hybrides rechargeables en Europe commencera à faiblir dès 2022. Contrairement aux modèles 100 % électriques, dont les immatriculations devraient tripler d’ici à deux ans pour atteindre 1,7 million d’unités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.