Infos dernières

Limitation des importations des intrants CKD-SKD, sale temps pour les constructeurs locaux!

Les constructeurs automobiles présent en Algérie font face à de nouveaux désagréments qui risquent de les forcer à mettre la clé sous le paillasson. En effet, selon plusieurs médias, le ministère de l’industrie et des mines a transmis aux industriels versés dans l’assemblage automobile qu’il compte limiter les importations de kits CKD et SKD et fixer des quotas en devises au cas par cas.

Cette mesure si elle se confirme va porter un grand coup à l’industrie automobile qui peine à trouver ses marques dans notre pays. Cependant beaucoup de choses positives ont été faites par cette filière. en premier la disponibilité des voitures, même si leurs prix restent relativement élevés. L’acquisition du savoir faire dans cette industrie n’est également pas négligeable car la plupart des projets ont investi dans la formation des cadres ainsi que dans la main d’oeuvre.

Avec la limitation des importations des intrants CKD-SKD, il est indéniable que l’offre en automobile va diminuer ce qui implique une augmentation des prix des voitures. et ce sera, comme toujours, le consommateur final qui en pâtira le plus.

Le gouvernement croit certainement que le manque en véhicules produits en Algérie sera compensé par les importations de véhicules d’occasion qu’il compte reintroduire prochainement. Très mauvais calcul car les spéculateurs ont toujours eu, chez-nous, une longueur d’avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*