Infos dernières

Le ministère des travaux publics se penche sur la nécessité de l’entretien des routes

Il était temps que le ministère des travaux publics se penche sur la nécessité d’assurer l’entretien des routes et des infrastructures dont certain d’entre elles sont laissées à l’abandon. A ce sujet, le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaàlane, a annoncé dimanche à Blida la concrétisation dans une “prochaine étape” d’un système d’entretien des routes et des infrastructures réalisées ces deux dernières décennies à l’échelle nationale.

“Le ministère de tutelle va œuvrer, durant la prochaine étape, à l’instauration d’un système pour l’entretien des réseaux routiers et des infrastructures ayant coûté des sommes importantes au Trésor public”, a indiqué M.Zaàlane dans une déclaration à la presse, en marge d’une visité de travail dans la wilaya, l’ayant conduit sur les chantiers de nombreux projets relevant de son secteur.

Citant un “manque d’entretien” de certains projets comme étant la cause principale de la “faiblesse des prestations offertes aux citoyens à leur niveau en dépit de la haute qualité de leur réalisation”, le ministre a réitéré la nécessité d’ancrer une culture de la maintenance et de l’entretien “jusqu’à en faire un reflexe naturel chez les responsables en charge”.

Il a, à ce titre, signalé une hausse, en 2019, dans les dotations affectées au volet maintenance de ces infrastructures de base, ce qui est, pour lui, le reflet de “l’intérêt conféré par l’Etat à la promotion du service public”.

Interrogé sur le sort réservé à des projets “gelés” pour cause d’austérité économique, M. Zaàlane a révélé qu’ils (projets) seront “relancés progressivement, dés l’amélioration de la situation financière du pays”. Il a cité, parmi eux, les projets des tramways de Blida, d’Annaba et de Batna.

(avec APS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*