Infos dernières

Mise en service du tronçon d’autoroute reliant Sidi Madani (Blida) à Hamdania (Médéa).

L’autoroute Nord-sud a bénéficié de l’ouverture, jeudi dernier, du tronçon reliant Sidi Madani (Blida) à Hamdania (Médéa).

“Cet axe autoroutier (12,5 km) est inclus dans le projet de dédoublement de la route Chiffa-Berroughia sur 54 km, dont la mise en service définitive sera d’une contribution certaine dans la fluidification du trafic entre le Nord et le Sud du pays”, a indiqué le ministre des Travaux publics et des Transports, Mustapha Kouraba dans une déclaration à la presse, en marge de l’ouverture de ce tronçon.

“Avec l’ouverture de l’axe Sidi Madani-Hamdania, il ne reste de ce projet, que l’axe Hamdania (nord de Médéa), d’un linéaire de 7 km”, a ajouté M. Kouraba, relevant avoir donné des instructions fermes en vue de l’accélération de la cadence de ses travaux, dont l’exécution est à 90%, en vue de sa “livraison dans les plus brefs délais, eu égard à son impact socioéconomique et touristique”.

Le ministre qui s’est félicité de la qualité des travaux de ce projet qui sont, a-t-il dit, en “conformité avec les normes mondiales en vigueur, garantes de la sécurité des usagers”, a mis l’accent sur le “rôle d’importance” dévolu à cet axe autoroutier dans la “facilitation du transport des marchandises entre le Nord et le Sud”, outre sa contribution dans la ” formation de cadres algériens dans les domaines du suivi, réalisation et contrôle technique”.

Sur place, un exposé lui a été présenté sur les nombreux équipements de cet axe englobant deux tunnels, dotés chacun de pas moins de 32 cameras de surveillance, dans l’objectif de détecter la moindre panne technique, ou tout accident de la circulation, à leur niveau, pour garantir une intervention immédiate des services compétents.

A cela s’ajoute la dotation des deux tunnels d’issues de secours pour faciliter l’accès des ambulances et l’évacuation des blessés en cas d’accidents, au moment où des équipes d’intervention, formées aux premiers gestes de secours, sont mobilisées au niveau de la tour de contrôle mitoyenne.

Cette tour de contrôle, également visitée par le ministre, compte une grande salle de contrôle dotée de nombreux écrans, dont l’encadrement est assuré par des cadres spécialisés, guettant la moindre activité au niveau des tunnels pour intervenir dans l’immédiat.

Avec 9 km de viaducs, cet axe Sidi Madani-Hamdania (12,5 km) est considéré comme le plus difficile de ce projet autoroutier, eu égard aux difficultés et aspérités du site.

(Avec APS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*