Infos dernières

Légère hausse du parc automobile en Algérie

Très légère hausse de 2.47% du parc automobile en Algérie. Dans notre pays on comptait plus de 6,5 millions de véhicules à la fin de l’année 2019, contre plus de 6,4 millions en 2018, soit une hausse de 2,47%, selon l’Office national des statistiques (ONS).

Le parc roulant national totalisait, en 2019, pas moins de 6.577.188 véhicules contre 6.418.212 véhicules à la fin de l’année 2018, soit une hausse de 158.976 unités (2,47%), a précisé la même source.

Concernant le second semestre de 2019, l’ONS a indiqué que 861.837 véhicules ont été immatriculés ou ré-immatriculés, contre 819.904 véhicules durant la même période en 2018, en hausse de 5,11%, soit  41,933 unités.

En ce qui concerne la répartition des immatriculations des véhicules neufs, l’Office a relevé, également une légère augmentation de (2,30%), soit 2.500 véhicules, pour totaliser 158.976 véhicules contre 155.400 unités durant la même période de comparaison.

Les immatriculations définitives des véhicules neufs signifie leur mise en circulation, a expliqué l’Office, précisant que l’examen de ces immatriculations définitives, au regard des importations, fait apparaître « qu’une partie des véhicules n’est pas immatriculée au cours de l’année d’importation ou de fabrication ».

Concernant la répartition des immatriculations et ré-immatriculations durant le 2ème semestre 2019, selon le type de véhicules, l’ONS indique que le parc automobile algérien se compose de 598.644 véhicules de tourisme (69,46% du chiffres globale 861.837), de 137.795 camionnettes (15,99%) et 64.311 motos (7,46%).

Le parc national compte aussi 28.751 camions (3,34%), 9.219 tracteurs agricoles (1,07%), 7.806 remorques (0,91%), 6.804 autocars-autobus (0,79%), 7.644 tracteurs routiers (0,89%) et enfin 863 véhicules spéciaux (0,10%).

Pour ce qui concerne la répartition régionale, les cinq premières wilayas qui ont enregistré le plus grand nombre d’immatriculation et de ré-immatriculation durant le 2ème semestre 2019, sont celles d’Alger avec 97.624 unités (11,33% de la totalité), suivie de Blida avec 61.388 (7,12%), Constantine avec 37.728 unités (4,38%), M’sila avec 31.624 unités (3,67%) et Sétif  avec 29.061 (3,37%).

Selon la nationalité des constructeurs, les véhicules neufs et d’occasion immatriculés et ré-immatriculés, durant les six derniers mois de 2019, sont surtout français (233.577 véhicules, dont 23.768 véhicules neufs), suivis loin derrière par les allemands (91.205, dont 16.305 véhicules neufs), des japonais (89.323, dont 6.510 neufs et enfin chinois (24.393 unités, dont 5.144 véhicules neufs).

Selon les données de l’Office, la source gasoil a représenté plus que le tiers, soit 39% du parc national roulant alors que la source essence a totalisé le reste.

Parmi les véhicules roulants au gasoil, 24% sont des véhicules de tourisme, alors que les véhicules utilitaires (camions et camionnettes) n’ont représenté que 12%.

Les véhicules appartenant aux corps constitués ainsi que les conclaves étrangères ne sont pas comptabilisé dans le fichier du parc national automobile de l’ONS, rappelle-t-on.

(Source: APS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.