Infos dernières

Retour à l’importation de véhicules d’occasions

Sauf surprise de dernière minute, l’importation des véhicules de moins de 3 ans sera de nouveau autorisée aux particuliers.

Selon l’APS, l’avant-projet de loi de finances 2020, présenté mercredi en conseil du Gouvernement, autorise les citoyens à importer des véhicules touristiques d’occasion de moins de trois (3) ans, à leurs propres frais et paiement des droits et taxes afférents.

Intervenant lors de la réunion du conseil du Gouvernement, le Premier ministre a appelé à “la concrétisation de la décision d’autoriser les citoyens à importer des véhicules d’occasion de moins de trois (3) ans, à leurs propres frais, et dans le respect des normes et standards internationaux, notamment la protection de l’environnement”.

Cette mesure intervient en réponse aux revendications récurrentes des parlementaires, des représentants de la société et des consommateurs.

De son côté, le ministre du Commerce, Said Djellab avait, rappelle-t-on, précisé que ce retour, projeté par le Gouvernement, de l’importation des véhicules d’occasion, permettrait de “faire pression” sur le marché des véhicules assemblés localement.

“L’importation des véhicules d’occasion constituera un facteur exogène favorisant la baisse des prix, et donnera au citoyen la  chance d’acquérir un véhicule, en fonctions de ses moyens”, a ajouté M. Djellab, soulignant l’importance “d’examiner tous les aspects relatif à ce dossier afin de ne pas altérer le pouvoir d’achat des citoyens et créer un marché automobile équilibré en Algérie”.

L’approche en cours d’élaboration par les ministère des Finances et du Commerce inclut le passage par la voie bancaire pour le paiement des véhicules importés ainsi que les tarifs douaniers à fixer pour ce genre de transaction.

(avec APS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*