Infos dernières

Sécurité routière: la FNTVM plaide pour un schéma national de transport

Les accidents de la route constituent un fléau qui met la plupart des intervenant du secteur automobile en émoi. Dimanche dernier, le président de la Fédération nationale de transport des voyageurs et marchandises (FNTVM), Boucherit Abdelkader a mis en avant la nécessité d’un schéma national de transport dans le cadre des efforts visant à réduire les accidents de la route.

Lors d’une conférence de presse sur le fléau des accidents de la circulation et les mécanismes à adopter pour le juguler, le président de la FNTVM, affiliée à l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA), a appelé à la nécessité de mettre en place un schéma englobant toutes les activités de transport (bus de longues distances, transport urbain et suburbain, transporteurs de marchandises et conducteurs privés) en vue de réguler le transport et parvenir ainsi à une réduction progressive du nombre des accidents de la circulation.

Appelant les pouvoirs publics à organiser des assisses nationales sur les accidents de la circulation afin de dégager une feuille de route pour réduire le nombre des accidents déplorés au quotidien, M. Bouchrit a plaidé pour l’intensification des campagnes de sensibilisation avec la participation des différents acteurs car « le transport est l’affaire de tous », a-t-il dit.

Après avoir rappelé que chaque année, l’Algérie enregistre quelque 4.000 décès et entre 40.000 et 45.000 blessés, dont beaucoup restent handicapés à vie, il a évoqué le fardeau que représente pour l’Etat les dépenses induites par la prise en charge des victimes.

Outre, le facteur humain (non respect du code de la route), le président de la FNTVM a cité entre autres principales cause des ces accidents, le manque de formation des conducteurs et la dégradation des routes.

A ce propos, il a exhorté les auto-écoles à la rigueur dans l’octroi des permis de conduire et à garantir une formation efficace aux stagiaires en vue de contribuer à la préservation des vies.

Concernant le transport de voyageurs longue distance, M. Bouchrit a préconisé la généralisation de la règle des deux conducteurs pour pouvoir se relier et surtout se reposer, et par conséquent éviter les accidents souvent tragiques.

Il a mis en avant, dans ce sens, l’importance de renforcer le système de contrôle et d’adopter des mécanismes efficaces pour la vérification de la conduite (chronotachygraphe).

De son côté, le Secrétaire général de l’UGCAA, Hazab Ben Chahra, a mis en avant l’impératif de rencontres avec le ministère des Transports pour évoquer les différents problèmes, dont souffrent les conducteurs de véhicules de transport de personnes et de marchandises et les auto-écoles en vue de trouver des solutions pratiques.

L’UGCAA oeuvre à soulever les différentes préoccupations des commerçants et artisans et à contribuer à tout ce qui peut servir l’intérêt public, a-t-il ajouté.

(source: APS)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.